mercredi 20 juin 2012

décès de Gitta Sereny



À l'âge de 91 ans, Gitta Sereny, née en Hongrie, vient de décéder. Journaliste et auteure, elle avait exploré dans ses livres ce qui pouvait être la véritable nature du mal. 

Après avoir vécu en France pendant la Seconde Guerre mondiale, elle s'est installée en Grande-Bretagne, où elle est devenue une journaliste très en vue. Habitant à Londres depuis les années 1950, elle avait brièvement assisté aux procès de Nuremberg en 1945. Ayant aperçu Albert Speer sur le ban des accusés, elle n'avouera que bien plus tard être tombée amoureuse de l'ancien nazi.


Gitta Sereny, née le 13 mars 1921 à Vienne, et morte le 14 juin 2012, est une biographehistorienne et journaliste britannique qui écrivit principalement sur l'Holocauste et sur les traumas des sévices sexuels sur mineurs. Elle est la belle-fille de l'économiste Ludwig von Mises (1881 - 1973).


Sereny est née à VienneAutriche en 1921, fille d'un protestant Hongrois, Ferdinand Serény et d'une mère juive, Margit Herzfeld, originaire de Hambourg. Après le décès de son mari, sa mère connait et plus tard se marie avec l'économiste et philosophe autrichien Ludwig von Mises. À l'âge de treize ans, à l'occasion d'un voyage en train vers le Royaume-Uni, elle assiste au rassemblement de Nuremberg. Après avoir écrit son récit lors d'un devoir de classe, un de ses professeurs lui demande de lire Mein Kampf dans le but de l'aider à comprendre ce à quoi elle a assisté. Après le revirement Nazi de l'Autriche elle part pour la France, elle travaille avec des enfants réfugiés durant l'occupation allemande jusqu'à ce qu'on la prévienne de l'imminence de son arrestation. Elle part alors en avion aux États-Unis. Après la Seconde Guerre mondiale, elle travailla pour les Nations unies dans un programme d'aide aux réfugiés en Allemagne. Une de ses taches était de réunir les enfants qui furent enlevés par les nazis afin d'être élevés dans des familles "aryennes" et leurs parents biologiques. Cette expérience pouvait être extrêmement traumatisante pour les enfants qui n'avaient pas forcément de souvenir de leur famille d'origine.
Elle assiste au procès de Nuremberg en 1945 et rencontre pour la première fois Albert Speer sur qui elle écrit un livre Albert Speer : Sa bataille pour la vérité. Elle reçoit pour ce livre le James Tait Black Memorial Prizeen 1995.
Elle épouse Don Honeyman en 1949 et s'installe à Londres où ils élèvent leurs deux enfants. Don Honeyman est photographe, il travaille, entre autres, pour Vogue, le Daily Telegraph et le Sunday Times. Le poster deChe Guevara sur fond rouge1 (1968) est une de ses créations les plus célèbres.

Au fond des ténèbres : Un bourreau parle : Franz Stangl, commandant de TreblinkaAu fond des ténèbres : Un bourreau parle : Franz Stangl, commandant de Treblinka de Gitta Sereny et Colette Audry 

  • 409 pages
  • Editeur : Editions Denoël (25 janvier 2007)
Un homme illustre bien mieux qu'Adolf Eichmann la thèse de Hannah Arendt sur la banalité du mal : Franz Stangl, commandant du camp de Treblinka, où furent gazés près de neuf cent mille Juifs. C'est sans grands états d'âme que ce policier autrichien à l'échine souple est devenu, au bout du compte, celui qu'Himmler appelait " notre meilleur Kommandant ". A la fin de la guerre, Stangl échappe à la justice et, grâce à la filière vaticane, trouve refuge au Brésil avec sa famille. Débusqué par Simon Wiesenthal, extradé vers l'Allemagne, il y sera jugé en 1970 et condamné à la prison à vie. Alors qu'il attendait son verdict en appel, il accorda une série d'entretiens à la journaliste Gitta Sereny. Le résultat est ce livre unique. Trente-trois ans après sa parution, Au fond des ténèbres reste un document hors du commun : sans jamais céder à la facilité ou au sensationnalisme, Gitta Sereny nous fait pénétrer dans l'esprit d'un des plus grands meurtriers de masse de l'histoire de l'humanité.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire